La Sainte Trinité, Chemin pour l'unité, la paix et la concorde

Imprimatur
Malines, 06 novembre 2002
Chanoine E.VAN BILLOEN vic.gén

Notre-Dame du mont Carmel à Avila

Dans le monde d'aujourd'hui l'homme est-il encore en attente de quelque  chose ? L'attitude de l'homme tient plus d'une anticipation sans cesse renouvelée dans des activités désynchronisées et souvent virtuelles. Il se trouve de plus en plus seul. Car paradoxalement, plus l'homme multiplie les techniques de communications, plus il se retrouve seul. Dès lors, comment faire en sorte qu'il se rende compte que le temps de la Visite Trinitaire est urgent à redécouvrir ? Comment faire passer le message à l'homme que plus il se sent seul, plus Dieu est présent dans l'espérance, dans Sa dimension Trinitaire. Dieu dans nos déserts ne fait que nous visiter. Dans nos aridités, Il ne cesse de se présenter à nous mais nous ne le reconnaissons pas. Or, c'est toujours Dieu qui attend dès que ses enfants souffrent car Il ne fait que des projets de Miséricorde.

Car Dieu donne gratuitement, et c'est dans cette étymologie de gratuité que nous devons comprendre le mot "grâce".Car tout ce que nous donne la Sainte Trinité est grâce, qu'elle soit physique ou psychique La Sainte Trinité nous accorde des grâces pour accomplir en nos vies des actions humaines reconnaissantes envers notre Dieu.

Pour conduire notre réflexion nous proposons le texte de la visite et de la rencontre de Mambré dans la Genèse:"Le Seigneur apparut à Abraham au Chêne de Mambré tandis qu'il était assis à l'entrée de la tente au plus chaud du jour. Ayant levé les yeux, voilà qu'il vit trois hommes qui se tenaient debout près de lui; dès qu'il les vit, il courut de l'entrée de la tente à leur rencontre et se prosterna à terre. Il dit:"Monseigneur, je t'en prie si j'ai trouvé grâce à tes yeux, veuille ne pas passer près de ton serviteur sans t'arrêter. Qu'on apporte un peu d'eau vous vous laverez les pieds et vous vous étendre sous l'arbre. Que j'aille chercher un morceau de pain et vous vous réconforterez le coeur avant d'aller plus loin; c'est bien pour cela que vous êtes passés près de votre serviteur !" Ils répondirent:"Fais donc comme tu as dit". Abraham se hâta vers la tente auprès de Sara et dit: "Prends vite trois boisseaux de farine, pétris et fais des galettes."... Abraham plaça le tout devant eux; il se tenait debout près d'eux, sous l'arbre et ils mangèrent." ( Ge. 18, 1-8)

Lors de cette visite, trois pèlerins viennent du désert, de l'aridité, de la poussière. Quand Abraham les voit, il lève la tête, il se dresse et il s'avance. Abraham entre dans l'action. Nous sommes dans une dynamique de la rencontre, de l'homme vers son hôte. Quelque chose est révélé à l'homme, quelque chose le réveille. L'homme attendait quelque chose, un évènement. Il attendait, la tête basse, assis dans la poussière. Et voici qu'il reconnaît ! Saint Augustin a dit d'Abraham "qu'il vit trois personnes et qu'il adora un seul."

Comme Abraham nous devons nous aussi vivre dans l'attente puis reconnaître. Une reconnaissance ( ici de la venue Trinitaire) qui nous conduit à accepter la révélation de nos forces, les forces de notre mission. Comme à Mambré, il nous est donné la chance d'avoir cette révélation par l'action de l'Amour Miséricordieux. Je reconnais Dieu avec toutes mes forces. Ainsi, grâce à mes forces retrouvées, je peux commencer une dynamique amoureuse dans la rencontre: amitié et partage fraternel.

La visite Trinitaire nous introduit ainsi dans la découverte d'une divine liturgie.

Abraham va jusqu'à partager son repas. Il le fait préparer puis il va demeurer debout. Il va rester debout face à la Présence. Et toute la famille d'Abraham va vivre ce temps du repas qui deviendra un festin de l'Amour. Abraham regarde la scène, il contemple la circulation amoureuse, le lien amical. Abraham voit la Sainte Trinité se dérouler devant lui par ce qu'il se voit de l'intérieur ( mystère de l'échange et de la contemplation) et par le regard posé par Elle sur l'extérieur. Abraham est ainsi éduqué à la fois par l'intérieur et par l'extérieur. Ainsi nous comprenons mieux tout le sens de la révélation issu de la Rencontre: Trinité - Incarnation - Rédemption (aujourd'hui, les trois Coeurs de Jésus nous initient dans le monde que nous vivons à ce mystère: Amour - Souffrance - Eucharistie.)

La Rencontre Trinitaire est un ultime appel adressé à l'homme: Puisse l'homme aimer les qualités divines, les suivre en toutes choses et anéantir sa propre volonté. Mais au-delà de l'appel à l'amour, il s'agit également d'un appel à la conversion et à la pénitence ! Car après le repas, Abraham accompagne ses hôtes. Il va marcher et suivre Dieu: " S'étant levés, les hommes partirent de là et arrivèrent en vue de Sodome. Abraham marchait avec eux pour les reconduire."( Ge. 18, 16)

C'est toute la Théophanie Trinitaire qui nous supplie aujourd'hui. Il nous faut revivre notre plongée dans l'eau baptismale. C'est toute la supplication de Jésus à Pierre: "Simon fils de Jean, m'aimes-tu plus que ceux-ci ?". Il lui répondit:"Oui Seigneur, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit:"Pais mes agneaux." Il lui dit une deuxième fois:"Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ?". Il lui répondit:"Oui, Seigneur, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit:"Paix mes brebis." Il lui dit pour la troisième fois:"Simon, fils de Jean, m'aimes-tu ?". Pierre fut peiné de ce qu'il lui demandât pour la troisième fois:"M'aimes-tu ?", et il lui dit:"Seigneur, tu sais tout, tu sais que je t'aime." Jésus lui dit:"Paix mes brebis" ( Jn.21, 15-17)

Marie des Vallées nous parle du Mystère Trinitaire comme dans la transsubstantiation mystique où il est difficile de séparer le vin de l'eau:" Retire-toi terre, nous ne voulons d'autre terre que la Sainte Humanité de Jésus Christ. Retire-toi eau, nous ne voulons que l'eau de la Sagesse Éternelle. Retire-toi air nous ne voulons que le zéphire du Saint- Esprit. Retire-toi aussi ô feu, car nous ne voulons que les feux du Saint- Esprit et de l'Amour divin." Il nous faut vraiment  réapprendre à vivre la Communion Trinitaire car cette Communion est la seule qui puisse nous garantir la mémoire Eucharistique. Saint Paul l'explique longuement dans la première épître aux Corinthiens,11, 17 - 33.

Abandon, foi et charité

L'abandon n'est qu'une forme authentique de la charité: "On aime Dieu pour lui-même, on s'oublie soi-même pour tout faire par amour" (Fr.Liberman). La foi en l'habitation de Dieu en nos âmes est fondamentale. Cela nous interpelle à  abandonner toutes les parts du monde qui ne sont pas de Dieu. C'est pourquoi un retour à vivre la plongée baptismale est nécessaire pour chacun d'entre nous. Car c'est par le baptême que nous avons reçu Dieu en tant que hôte. Dieu est devenu l'hôte de nos âmes. Mais le savons-nous encore !

Par le baptême, la Sainte Trinité a pris possession de notre âme pour en faire une demeure permanente, non passagère. Cette grâce sanctifiante est conditionnelle à notre force, à notre foi dans l'abandon. Car c'est "par l'Esprit Saint habitant en nous que nous sommes établis dans l'amitié de Dieu"( Fr.Liberman CTS 82).

En effet, c'est le mode de vie que le monde d'aujourd'hui nous  impose qui occulte cette liaison d'amitié. La vie naturelle vient en effet recouvrir l'essence, le feu de la grâce sanctifiante, comme sous le couvert de la cendre. Nos communications familiales, conjugales,  sont de plus en difficiles par ce qu'on se croise, on s'agite, on manque de silence, on s'active d'une façon inquiète. Dans nos temps de vie aujourd'hui, l'amitié se fait rare ! Une amitié plus que nécessaire entre époux, entre personnes, pour qu'un chemin d'abandon puisse se développer. Il est urgent de retrouver le chemin de la paix, sans trouble, sans volonté propre, en se laissant porter, en redécouvrant ce point si cher au Père Philippe Verhaegen, le souffle de l'Esprit Saint dans la présence amicale de Dieu.

Comprenons-nous mieux maintenant que toute la circulation amoureuse Trinitaire est illustrée dans l'articulation des trois pôles: abandon-charité-paix ? C'est également toute une démarche de type oecuménique. Car la paix et la concorde ne peuvent exister que par le service d'une foi vivante au service de l'unité de tous. Car d'une façon particulière, cette réconciliation dans la foi Trinitaire passe également par la reconnaissance et la réconciliation des langages ( et dieu sait si le nombre de langages sémantiques logiques et analogiques égarent l'homme d'aujourd'hui !)

Des saints pour nous aider: sainte Thérèse de Lisieux, Bienheureuse Elisabeth de la Trinité, saint François d'Assise

Les saints sont de merveilleux intercesseurs et initiateurs à la vie fraternelle et contemplative. Ils nous ramènent au Christ et nous recentrent en Dieu. Ainsi l'unicité de l'Amour existe en chaque personne qui est elle-même unique et à la fois spécifique d'une commune divinité. La contemplation du Mystère Trinitaire est proposée à travers les écrits de sainte Thérèse de Lisieux et d'Elisabeth de la Trinité. Elles nous proposent à travers leurs écrits sur l'Amour Trinitaire, une consumation de l'être par l'intérieur qui comme le feu redéfinit sa substance en se purifiant. De miséreux nous devenons bienheureux. Par leurs écrits sur l'offrande à l'Amour Miséricordieux, Thérèse et Elisabeth ouvrent leurs êtres, leurs coeurs, pour accueillir. Elles sont hospitalité. Thérèse et Elisabeth nous parlent en tant que femmes amoureuses. Deux femmes amoureuses dans l'archétype féminin le plus fort: amie et soeur. Archétype du passage, un modèle amoureux. Car l'amour seul peut nous consumer. Un amour sous le soleil du zénith chez Abraham, un soleil de vie pour Sara, pour Thérèse et pour Elisabeth. Ces trois femmes sont comme des diapasons qui reçoivent leur fertilité de leur communion Trinitaire.

La beauté amoureuse de la femme est ainsi un chemin de guérison en soi, depuis le temps du péché dans la Genèse, au temps de la Compassion avec Marie Madeleine et à l'Adoration au pied de la Croix avec la Sainte Vierge Marie. Car "L'amour fait participer à la beauté de Dieu; la charité envers le prochain fait participer à ses richesses." ( Marie des Vallées)

Thérèse et Elisabeth nous demandent de rester en chemin pour trouver Dieu et en vivre. Avec saint François d'Assise, elles nous disent pour le monde d'aujourd'hui, que la voie de la guérison de l'homme passe par la paix et la concorde en Dieu seul. Ces saints nous disent l'urgence de prier le mystère d'unité Trinitaire. Car ce mystère est celui de la guérison de nos familles mais aussi un mystère pour la destinée de l'humanité réconciliée et unifiée. La Sainte Trinité est un message de paix pour la communion universelle. Serge de Radonège écrivait:"Vaincre la déchirante division de ce monde par la contemplation de la très Sainte Trinité".

Pour nous hommes et femmes d'aujourd'hui, la Sainte Trinité doit devenir une dynamique d'amour nécessaire pour le monde:"Je jure par moi-même, parole du Seigneur: je te comblerai de bénédictions; je rendrai ta postérité aussi nombreuse que les étoiles du ciel et que le sable qui est sur le  bord de la mer, et ta postérité conquerra la porte de ses ennemis. Par ta postérité se béniront toutes les nations de la terre, en retour de ton obéissance." (Ge. 22, 16b-18)

Un modèle pour la conversion du monde: les familles évangélisatrices

A l'image de la Sainte Trinité lieu de l'amitié, la famille est pour le monde d'aujourd'hui un lieu d'ultimes références. La famille unie pour nous garder dans l'harmonie, la famille éclatée pour nous garder dans l'espérance de l'unité. Toutes les familles ont le devoir quelle que soit leur situation, de montrer au monde le chemin de l'amitié, de la communication authentique et véritable, le chemin de la fraternité et de la paix. Cette paix passe par l'homme et la femme, par la nature qui les entoure afin de tout unifier en un seul point. ( photo Salette)

 

Deux aspects doivent être dégagés dans notre réflexion:

1 - Conditions pour reconnaître la grâce sanctifiante: s'éveiller à la prière intérieur; reconnaître le trouble des sens ( Si la Vierge Marie est si belle, c'est pour que la ressemblance de l'humanité de son Divin Fils se conserve en elle. Regardons autrement la beauté de notre conjoint ou de notre frère) et discerner si la paix pénètre la personne par le coeur

2 - Les grâces que nous recevons passent par l'Esprit Saint; la Vierge Marie ( "Marie est debout devant le trône de la Sainte Trinité"comme le dit le saint Curé d'Ars. C'est par la Vierge Marie que la Sainte Trinité est glorifiée car Marie est le seul chemin vers Dieu); saint Joseph ( à l'image de saint Joseph, établi dans l'institution de la famille, comme époux nous devons reconnaître que nous avons été mis ensemble pour nous sauver l'un l'autre); la mémoire unitaire dans le geste ( le signe de Croix, la salutation, la bénédiction, les litanies, les neuvaines:"Aimez toujours la prière et quand je dis la prière, ce n'est pas tant s'imposer quantité de prières vocales à réciter chaque jour, mais c'est cette élévation de l'âme vers Dieu à travers toutes choses qui nous établit avec la Sainte Trinité en une sorte de communion continuelle, tout simplement en faisant tout sous son regard- Bh. Elisabeth de la Trinité/"Louange à Dieu le Père, honneur à Jésus Christ qui est élevé au-dessus de tout, gloire au Saint Esprit et rendons une même louange à la Sainte Trinité.- Ave Maris Stella)

3 - Les outils d'activation personnelle ou communautaire

4 - Pédagogie Trinitaire pour évangéliser

 

  1. L'évangélisation

Six points sont à dégager pour comprendre la fonction d'évangélisation

  1. Une église dédiée à la Vierge Marie: près de Marie, voir comment s'ouvrir à la réalité de Dieu et vivre avec Dieu dans l'Alliance éternelle

  2. L'amour du prochain: cet amour est dans l'amitié établie avec Jésus. Dans la vie terrestre de Jésus il nous faut trouver l'amitié de Dieu avec les hommes

  3. Un chemin de prières: la prière est comme une rencontre ( avec le Seigneur, avec l'autres, avec un groupe)

  4. La petite voie d'amour:  il faut retrouver Dieu à travers la redécouverte de l'autre. C'est-à-dire qu'il nous faut vivre en amitié par l'amour. Aimer c'est unifier, "uniciser" dans la Sainte Trinité.

  5. L'apostolat de l'amitié est une mission confiée par la Sainte Trinité: pour le monde d'aujourd'hui, une perspective nouvelle est possible au travers des familles

  6. Une pastorale de paix: le témoignage de toute famille doit éveiller un esprit d'unité fraternelle là où elle agit. Le chemin de la paix et de la concorde est une présence à Dieu, au prochain et à soi-même. Mais il faut un chemin de sagesse qui conduise à l'esprit d'enfance et de paix. Saint François d'Assise nous y introduit dans la plénitude Trinitaire:"Salut Reine Sagesse, que Dieu te sauve avec ta soeur la pure Simplicité".

 

  1.  La fonction Trinitaire au sein de la famille: les 9 aspects

1- Vivre de la Sainte Trinité: en Père pour la Miséricorde, la joie et l'espérance/ En Fils pour l'Incarnation, la Rédemption et l'Eucharistie/ En Esprit pour la créativité, le feu et la lumière

2- De la Sainte Trinité à notre famille: En Père reconnaître la vie, l'alliance et la fidélité/  En Fils reconnaître les Sacrements, l'Église et l'Eucharistie/  En Esprit reconnaître les qualités physiques et psychiques reçues de Dieu.

3- Les axes d'une pastorale Trinitaire dans la famille: l'identité de toute paternité/ Le regard de confiance Trinitaire sur le sacrement de mariage/ L'éducation des enfants jusqu'à une culture Trinitaire

4- La mission Trinitaire pour la famille: Tout sacrement est un ministère confié par Dieu à des baptisés/ De miséreux nous sommes appelés à devenir des bienheureux par un appel au ministère de la Miséricorde/ Il nous appartient de redécouvrir les forces de notre ministère de Miséricorde

5- Ministère de guérison donné par la Sainte Trinité à la famille: la sexualité est un don Trinitaire pour  vivre en permanence une communion avec les autres/ Il faut évangéliser tout sentiment, toute frustration, tout fantasme/ La pastorale de la mémoire affective et physique se fait dans la béatitude "guérissante" de notre généalogie

6- Vivre comme à Nazareth: apprendre de Jésus l'innocence et la voie d'enfance éducative pour un chemin de sainteté/ Apprendre de la Sainte Marie le silence, l'écoute et le don de soi/ Apprendre de saint Joseph la patience, l'humilité et la chasteté

7- De Nazareth à là où nous sommes: avec Jésus revivre notre baptême, donner la charité, connaître nos charismes et vivre de la Croix/ Avec la Sainte Vierge, vivre la fidélité à la prière, accompagner son prochain et vivre debout à la croix/ Avec saint Joseph, connaître ses dons professionnels, offrir notre labeur et découvrir toute mort

8- Du corps de Nazareth au corps familial: identifier l'amour que nous avons à vivre: la Foi, l'Espérance et l'Amour sont les forces familiales qui permettent de rencontrer le Christ/ Le corps de la femme est passion et pouvoir mais sa mission est de constamment redécouvrir le Ressuscité./ Le corps de l'homme est force et travail pour garder la mémoire Trinitaire intacte

9- De la Communion des saints et bienheureux à notre sainteté: Découvrir l'amour fraternel/ Recentrer tout amour dans le Christ/ Évangéliser nos sentiments

Toute cette pastorale telle que nous la présentons est développée dans le vécu des groupes Louis et Zélie Martin. Prions le Seigneur pour que au-delà de ces groupes une structure plus importante puisse naître pour que toute famille puisse évangéliser sous un seul "chêne": les trinitaires de la sainte Famille.

Prières finales

Nous unissons notre prière à celle de sainte Marie Madeleine, de saint Benoît et de sainte Scholastique, de saint François et de sainte Claire, de sainte Rita, de saint Nicolas de Flue, de sainte Brigitte de Suède, de sainte Angèle di Foligno, de toute la famille de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Prière apprise par l'Ange à Fatima

Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je vous aime ! Je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n'adorent pas, qui n'espèrent pas, qui ne Vous aiment pas. Très Sainte Trinité, Père, Fils, et Saint- Esprit, je vous adore profondément, et je vous offre les très précieux Corps, Sang, Ame et Divinité de Jésus Christ présent dans tous les tabernacles de la terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est lui-même offensé. Par les mérites infinis de son Très Saint Coeur et du Coeur Immaculé de Marie, je vous demande la conversion des pauvres pêcheurs.

Pour la sainte Famille

"Marie et Joseph, offerts sur la terre d'Israël, Marie et Joseph, morts à eux-mêmes, semences du blé nouveau, source de l'Amour Divin sur terre, engendrez-nous dans votre trinité sur terre à la sainteté, que nous puissions nous revêtir des vêtements blancs de la naissance et de la Résurrection."

Acte d'offrande à l'Amour Miséricordieux ( sainte Thérèse de l'Enfant Jésus)

O mon Dieu, Trinité bienheureuse, afin de vivre dans un acte de parfait amour, je m'offre comme victime d' Holocauste à votre amour miséricordieux, vous suppliant de me consumer sans cesse, laissant déborder en mon âme les flots de tendresse infinie qui sont renfermés en vous, et qu'ainsi je devienne martyre de votre amour, ô mon Dieu ! Que ce martyr, après m'avoir préparé à paraître devant vous me fasse enfin mourir, et que mon âme s'élance sans retard dans l'éternel embrasement de votre miséricordieux amour. Je veux, ô mon Bien- Aimé, à chaque battement de mon coeur, vous renouveler cette offrande un nombre infini de fois, jusqu'à ce que les ombres s'étant évanouies, je puisse vous redire mon amour dans un face à face éternel !

O mon Dieu Trinité que j'adore ( bienheureuse Elisabeth de la Trinité)

O mon Dieu, Trinité que j'adore, aidez-moi à m'oublier entièrement pour m'établir en vous, immobile et paisible comme si mon âme était dans l'éternité. Que rien ne puisse troubler ma paix, ni me faire sortir de vous, ô mon Immuable, mais que chaque minute m'emporte plus loin dans la profondeur de votre Mystère. Pacifiez mon âme, faites-en votre ciel, votre demeure aimée et le lieu de votre repos. Que je ne vous laisse jamais seul, mais que je sois là tout entière, tout éveillée en ma foi, tout adorante, toute livrée à votre action créatrice.

Sainte Thérèse de Lisieux (17 ans) Saint François d'Assise Bienheureuse Elisabeth de la Trinité (17 ans)

Copyright © 2009 Chemin de Marie
Tous droits réservés.

Retour page d'accueil