Prions pour les soignants qui vivent au quotidien l’instant du départ du soigné


Devant le dernier souffle quand la vie se retire, devant la seconde qui devient mort, comment le soignant va-t-il vivre cet instant, comment va-t-il le recevoir, comment va-t-il l’assumer?

Que faire de cet instant quant la maison de l’homme se vide, quand le trio corps-esprit-âme se particularise en cet instant?

Si la Maison du Père possède son architecture précise, plusieurs demeures la constituent illustrant les dons de la Grâce déposée pour chacun de nous comme la charité, l’amour, la patience...

Si le Coeur du Fils, le Sacré Coeur de Jésus est notre refuge et notre finalité, il est articulé en autant de chambres hautes comme celle de la souffrance, de la maladie, de l’espérance, de la confiance.

 

Et ce Coeur est un chemin de guérison !

 

Alors nous pensons à tous les soignants, à tous les accompagnateurs en soins palliatifs, aux chirurgiens, aux anesthésistes, aux médecins généralistes, aux accoucheurs, aux sages femmes, aux infirmières, aux agents urgentistes de toute profession.

Que font tous ces hommes et toutes ces femmes de ce que leurs yeux ont vu, de ce que leurs oreilles ont entendu, de ce que leurs mains ont pratiqué, quand l’acte professionnel s’articule avec une fin de vie ?

Comment résoudre l’énigme de la décision ou du constat devant l’urgence si souvent prise contre le sens même de la vie ?

Et que dire des lois iniques votées qui entraînent à l’obéissance absurde et culpabilisante? (avortement, euthanasie, procréation...)

Comment tous ces acteurs professionnels vont-ils vivre les silences et la solitude de leur situation professionnelle personnelle ?

Ces confrontations régulières avec les frontières entre la vie et la mort ne peuvent se faire sans laisser de trace inconsciente !

Si sur le plan professionnel des groupes de paroles ou d’expression existent, on ne peut passer sous silence la dimension spirituelle déposée en chacun quelque soit sa profession.

Il y a plus que le corps qui expire !

Alors que faire de ce silence, de cette souffrance personnelle, de cet intellect qui vient en avant plan comme une muselière pseudo protectrice quand le patient nous quitte ?

L’Hôpital du Coeur de Jésus est là pour toute solution. Car le soignant a le droit de guérir, de soigner son propre chemin après le respir final du soigné.

Le Coeur de Jésus est une merveilleuse et unique salle d’attente préparatoire à toute expression et réparation de l’être.

Car la prière est un baume parfumé, un lieu d’expression gratuite.

Elle est un oasis de liberté et de refuge où la Rencontre Sacrée et Guérissante existe.

 

Prions :


- Le Christ a pris toutes nos infirmités et s’est chargé de nos infirmités (Mt 8, 16)

- Seigneur si tu le veux, tu peux me guérir (Mt 8, 2)

- Dis seulement un mot et mon serviteur sera guéri (Mt 8, 8)

- Celui que tu aimes est malade. - Cette maladie est pour la gloire de Dieu (Jn 11 v3)

- Qu’il vous advienne selon votre foi (Mt 9, 27-30)

- Jésus proclamait la bonne nouvelle et guérissait toute maladie (Mt 9, 35)

- Ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris (Mc 16,18)

- J’étais malade et vous m’avez visité (Mt 25, 35)


Avec l’aide de l’Archange Saint Raphaël (Dieu Guérit)

 

Antienne :

Prince Très Glorieux, Raphaël Archange, souvenez-nous de nous, ici et partout priez sans cesse le Fils de Dieu pour nous.

Père, envoyez-nous du Ciel, Raphaël, l’ange médecin du Salut, pour qu’il soigne tous les malades et dirige toutes nos actions.

V. Je Vous chanterai en présence des anges, ô mon Dieu

R. Je me prosternerai vers Votre Saint Temple et rendrai hommage à Votre Nom.

 

Prions :

Ô mon Dieu qui avez donné le bienheureux Archange Raphaël à votre serviteur Tobie, accordez à vos serviteurs que nous sommes, de rester toujours sous la protection de sa garde et d’être fortifié par son secours. Ainsi soit-il.

 

Prions :

Avec l’intercession de saint André de Montréal, de sainte Catherine Labouré et de Camille de Lellis (et l’intercession des saints que vous aimez).

 

 

 

 

Le chapelet à la main, prions le Coeur du mystère de la guérison.

Copyright © janvier 2015 Chemin de Marie
Tous droits réservés.

Retour entrée du site...